Être Auxiliaire de Vie Scolaire pour élèves handicapés

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Pour devenir auxiliaire de vie scolaire, il faut avoir un minimum de baccalauréat, car ce travail nécessite un accompagnement qui est à la fois social et pédagogique. En effet, il est nécessaire d’avoir une certaine maîtrise des programmes scolaires des élèves ou de l’élève à accompagner pour pouvoir bien exercer cet emploi. Toutefois, une formation doit précéder l’entrée en carrière, car l’accompagnement des élèves ayant un handicap physique ou mental ne se fait pas par expérience, il est nécessaire d’acquérir un certain savoir-faire pour pouvoir obtenir un vrai contrat professionnel.

Parmi les différents contrats des auxiliaires de vie scolaire, nous pouvons citer celui de l’Accompagnateur à la Scolarisation des Élèves handicapés. Dans ce métier, l’accompagnateur est désigné tel un membre du corps enseignant de l’établissement dans lequel il exerce. La plupart du temps, l’accompagnateur est chargé de plus d’un élève et est régi par un contrat avec l’établissement spécialisé au sein duquel il travaille. Pour pouvoir faire ce travail, il faut alors être bon observateur, être bien endurant et être impartial vis-à-vis des élèves à accompagner.

Aider les élèves accompagnés dans leur quotidien scolaire

L’accompagnateur de vie scolaire pour élèves handicapés est chargé d’aider les élèves dans leur quotidien scolaire. Il est tenu de familiariser les élèves avec leur environnement scolaire. De la cour de récréation aux salles de cours, mais aussi dans les couloirs et dans les salles de repos, l’accompagnateur doit faciliter le déplacement des élèves qu’il a en charge. Le but de l’accompagnateur dans ce rôle est d’apprendre à l’élève de se déplacer sans danger, mais aussi de le protéger jusqu’à ce qu’il puisse acquérir une autonomie complète.

L’accompagnateur aide également les élèves handicapés dans la prise des notes, dans la compréhension de certains supports de cours et dans l’utilisation des différents matériels nécessaires à leurs apprentissages. Il faut rappeler que l’accompagnateur ne prend pas la place de l’élève accompagné, il ne fait qu’appuyer l’élève dans son quotidien scolaire pour que l’élève puisse accomplir à lui seul les différentes tâches scolaires qu’il est tenu de remplir. La durée du travail à faire peut varier d’un élève à l’autre dans ce cas ; toutefois, l’accompagnateur doit toujours agir en toute impartialité même s’il est obligé de suivre un tel enfant sur une plus longue période.

Aider les élèves dans l’acquisition du savoir

L’accompagnateur de vie scolaire pour les élèves handicapés est assigné avec la tâche de l’aide à la compréhension. Ceci signifie que l’accompagnateur, formé par les enseignants et les responsables de la classe qu’il assiste doit aider les élèves à comprendre le plus rapidement, mais aussi le plus facilement certaines leçons que seul l’enseignant ne pourrait les transmettre.

Dans cette fonction, l’accompagnateur doit définir les difficultés de l’enfant en observant ses manières d’agir face au cours donné, mais aussi en lui demandant ses propres ressentis face au cours. Une fois qu’il saisit les difficultés de l’accompagner, il doit l’aider à comprendre, à accomplir et finalement à s’exercer sans accompagnement.

Au cours de son apprentissage, l’élève accompagné peut devenir irritable et pourrait recourir à la violence, car souvent les enfants handicapés manquent de patience. Pour remédier à cela, il ne faut pas hésiter à féliciter l’enfant lorsqu’il fait un progrès aussi petit soit ce progrès dans le but de l’encourager à avancer encore plus.

Aider les élèves dans la société scolaire

Même dans une école spécialisée, la société scolaire reste souvent un univers intimidant qui freine la scolarisation de l’élève handicapé. L’accompagnateur doit alors aider les élèves à accompagner à surmonter leur timidité et leurs peurs face à la société scolaire pour que ces derniers puissent bien s’épanouir dans leur scolarisation. Pour ce faire, il faut faire comprendre aux enfants à accompagner qu’ils ne sont pas seuls à affronter la société scolaire et que les accompagnateurs comme les enseignants sont présents dans le but de les épauler et de les éduquer. L’accompagnateur doit donc disposer d’une approche psychologique pour permettre aux accompagnés de prendre confiance en eux en tant que membre de la société scolaire.

L’accompagnateur est tenu de favoriser la cohésion entre les groupes d’élèves, de créer des jeux collectifs qui permettront à chaque élève accompagné de participer à sa société scolaire. L’accompagnateur doit également aider les élèves les plus solitaires à s’adapter petit à petit aux groupes et aux jeux de groupe. Le but de l’accompagnateur dans cette fonction est donc de permettre à tous les accompagnés d’avoir une certaine place sociale dans leur environnement scolaire pour qu’ils puissent s’épanouir. Cette fonction est très importante dans le métier d’accompagnateur scolaire pour élèves handicapés, car souvent les bons résultats scolaires dépendent de l’enfant dans la société scolaire.

Aider les élèves à s’exprimer et à communiquer

Accompagner les élèves handicapés dans leur scolarisation implique également la fonction d’intermédiaire d’élocution ou de communicateur. Parmi les qualités indispensables de l’auxiliaire de vie scolaire, il faut donc noté la capacité d’écoute ainsi que la capacité à communiquer les besoins des élèves accompagnés. Pour cela, il faut avoir de la patience et beaucoup de douceur.

Cependant, il ne faut pas rendre les accompagnés dépendants des auxiliaires de vie scolaire surtout au niveau de la communication et de l’expression. Le but de l’auxiliaire de vie scolaire pour élèves handicapés reste toujours la facilitation de la communication entre les accompagnés et les personnels scolaires tout en encourageant les élèves atteints d’handicap à s’exprimer en toute autonomie.

Exprimez vous!

*