Comment faire la formation d’accompagnement éducatif et social ?

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

la formation deaesSuite à la fusion des diplômes d’AVS et d’AMP, les centres de formation ne proposent plus aujourd’hui qu’un cursus d’AES. La nouvelle formation est axée sur une politique de fortification des compétences. En effet, le diplôme d’état d’accompagnant éducatif et social (deaes) permet aux accompagnants d’avoir plus de stabilité dans leur métier.

Ce diplôme professionnalisant recadre les accompagnants et leur permet de se présente au titre d’un acquis attesté. Par conséquent, chaque diplômé pourra prétendre à un poste bien défini au titre d’un CDI. En effet, la refonte de la formation oriente les organismes sociaux et sanitaires vers une reconsidération du diplôme d’accompagnement social.

Donc, si auparavant le travail d’accompagnement s’obtenait via une formation d’AVS, aujourd’hui on parle de formation d’AES.

Comment accéder à la formation ?

Pour connaître en amont et en aval les contenus d’un DEAES, il faut suivre une formation. L’accès à la formation se fait par voie de concours. Le concours en question est à passer dans le centre de formation choisi par le candidat. Il faudra donc opter pour le centre le plus proche de chez soi. Renseignez-vous des dates de concours et des rentrées auprès de ces centres.

Le concours que vous devez passer pour accéder à la formation sera divisé en deux parties. La première partie est constituée d’une épreuve écrite. La seconde partie quant à elle est faite d’épreuve orale. Il vous sera donné quelques mois de préparations avant le déroulement de ces épreuves. Toutefois, il est toujours préférable d’anticiper et de se renseigner au préalable sur les formations au concours.

Préparer son concours

préparer son concoursPour passer le concours haut la main, il vaut toujours mieux suivre un cours prépa. Certes, le concours ne durera pas plus de deux jours, mais sa réussite garantit l’entrée en formation. De ce fait, déployez vos moyens pour suivre le cours préparatoire adéquat à votre emploi du temps.

Si votre temps ne vous permet pas de vous déplacer, vous pouvez toutefois choisir de prendre des cours à distance. Le spécialiste de l’e-learning, cours minerve, saura vous guider dans cette démarche. En effet, cette institution est spécialisée dans la préparation des concours d’entrée en formation d’accompagnement social et sanitaire.

Le cours minerve fournit des supports de cours et vous permet de choisir vos heures de cours selon vos disponibilités. Outre, vous auriez droit à un moniteur personnel pour vous guider dans votre parcours au cours minerve.

Que contient la formation ?

Tous les candidats reçus en centre de formation auront à suivre des cours théoriques et des cours pratiques. Les cours seront dispatchés en matières et en heures. Il y aura des cours en tronc commun et des cours par spécialisation durant la formation. Outre, des stages sont inclus dans le parcours. Les élèves en formation passeront donc le temps de la formation en centre et en entreprise.

La formation est constituée de quatre domaines de compétences et de trois spécialisations. L’ensemble des domaines de compétence est destiné à former les élèves sur le métier et sur la relation avec les employeurs. Les spécialisations sont par contre destinées à familiariser les élèves avec leur futur métier.

Tous les centres de formation dispensent les mêmes cours. Toutefois, les différences pédagogiques se poseront toujours entre chaque centre.

Les cours théoriques

Les cours théoriques de la formation pour l’obtention du DEAES sont composés de quatre domaines de compétences en tronc commun et de trois spécialités.

les cours théoriques

Les domaines de compétence

Le premier domaine de compétence forme l’élève dans le champ social. Il y est amené à comprendre l’évolution d’une personne au cours de sa vie. L’élève y apprendra également l’étique et la déontologie du métier. Il lui sera donné les connaissances nécessaires sur les politiques médico-sociaux en vigueur, etc.

Le deuxième domaine de compétence consiste à former l’élève dans l’accompagnement de la personne au quotidien. Il aura à apprendre les techniques nécessaires dans l’accompagnement d’une personne dépendante. Ce domaine de compétence doit faire comprendre aux élèves l’importance de l’acquisition d’un maximum d’indépendance par la personne accompagnée.

Le troisième domaine de compétence est axé sur un cours qui intègre l’élève dans un milieu professionnel. Il aura à y apprendre les techniques de coopération en lieu de travail.

Le quatrième domaine de compétence est orienté vers l’animation de la vie sociale et citoyenne de la personne. C’est un domaine entièrement consacré à la communication.

Les spécialités

Les élèves sont tenus de choisir une seule spécialisation entre les trois domaines proposés au cours de leur formation. Le choix se fera de ce fait selon le travail que l’élève désire faire après la formation.

La première spécialisation est intitulée « accompagnement de la vie à domicile ». Cette spécialisation est celle que l’on associe à l’accompagnement de vie sociale (AVS). Le cours est basé sur l’apprentissage des interventions que l’accompagnant doit exécuter en cas de travail à domicile. Les éventuels lieux de travail de l’accompagnant spécialiste dans ce domaine sont :

  • Le domicile de la personne à accompagner ;
  • Les appartements thérapeutiques ;
  • Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale ;
  • Les foyers logements ;
  • Les services de soins infirmiers à domicile, etc.…

La deuxième spécialisation s’intitule « accompagnement de la vie en structure collective ». Dans cette spécialisation, l’élève apprend les techniques d’accompagnement en milieu collectif. C’est la spécialisation relative à l’accompagnement médico-psychologique. Les éventuels lieux de travail des diplômés à ce titre sont :

  • Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ;
  • Les MARPA ;
  • Les foyers de vie ;
  • Les maisons d’accueil spécialisées ;
  • Les foyers d’accueil spécialisés, etc.…

La troisième spécialisation est intitulée : « accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire ». C’est la spécialisation vise à intégrer le diplômé dans le domaine de l’accompagnement de personnes handicapées de tout âge. Les diplômés détendeurs de ce titre de spécialisation pourront entre autres exercer dans lieux qui suivent :

  • Établissement scolaire ;
  • Structures d’accueil de la petite enfance ;
  • Lieux de stages ;
  • Lieux d’activités culturelles ;
  • Lieux de formation professionnelle, etc.…

Les cours pratiques

les spécialitésLes cours pratiques qui complètent le cursus des accompagnants éducatif et social sont notamment les stages. Ces stages pratiques se passent dans les éventuels lieux de travail des futurs accompagnants. Donc, ces cours sont pratiques sont notamment dispensés selon la spécialisation choisie par l’élève.

La durée de la formation

La durée de la formation pour devenir accompagnant éducatif et social va de 12 à 24 mois. Les cours théoriques sont dispensés sur 378 heures incluant les 147 heures des cours de spécialisation. Les cours pratiques sont par contre plus longs. En effet, l’élève aura à accomplir trois stages au cours de son cursus pour atteindre un total de 840 heures.

Le système de passerelle entre spécialités

Avec le système de la formation qui réunit trois domaines de spécialisation, le système de passerelle entre en vigueur. En effet, les accompagnants qui disposent déjà d’un diplôme d’AVS ou d’AMP obtiennent d’office le DEAES. Ces derniers n’ont plus qu’à suivre une formation complémentaire de 322 heures pour obtenir une autre spécialisation. Ces 322 heures comprennent 147 heures théoriques et 175 heures pratiques. Outre, toute personne disposant d’un deaes est libre de suivre des cours complémentaires dans le but d’obtenir une spécialisation supplémentaire.

Exprimez vous!

*