Formation Auxiliaire De Vie – Le Guide

Le terme auxiliaire de vie est devenu très à la mode ces dernières années. Il s’agit en effet d’un terme relativement nouveau qui fait référence à un métier lui aussi relativement nouveau. L’on parle ainsi souvent d’auxiliaire de vie sociale ou encore d’auxiliaire de vie scolaire mais sans bien savoir de quoi il s’agit. Voici donc quelques informations pour clarifier en quoi consiste le travail, le type de formation auxiliaire de vie, les possibilités d’emploi, les conditions salariales et autres informations sur le métier.

En quoi consiste le travail d’auxiliaire de vie ?

formation auxiliaire de vie

Le travail d’auxiliaire de vie est d’abord et avant tout un travail d’accompagnement social. L’auxiliaire de vie est dès lors amené à travailler avec des publics très différents. En effet, il peut s’agir de personnes à mobilité réduite ou souffrant différents types de handicap, il s’agit également fréquemment de personnes âgées, comme celles hébergées à la maison de retraite 75 EHPAD ou encore d’enfants ou de personnes malades qui ont besoin de soins particuliers durant une durée déterminée.
Le métier varie cependant quelque peu en fonction de l’orientation de l’auxiliaire de vie.

A domicile

L’auxiliaire de vie dite sociale travaille principalement à domicile et ce dans le but de permettre à différents publics fragilisés de vivre leur vie de la manière la plus confortable possible.

Les tâches remplies par l’auxiliaire de vie sont aussi multiples que les publics auxquels elle s’adresse. L’auxiliaire de vie va ainsi être amenée à réaliser tant des tâches ménagères que des tâches paramédicales.

En ce qui concerne les tâches ménagères, les plus courantes seront celle de faire les courses, faire le ménage et le repassage, faire la cuisine et maintenir la maison en ordre.

Pour ce qui est des tâches paramédicales, il s’agit souvent de faire la toilette du patient ou encore de prodiguer des soins basiques tels que changer des pansements ou autres types de soins qui ne nécessitent pas la présence d’un infirmier ou médecin.

Enfin, en dehors de ce types de tâches, le travail de l’auxiliaire de vie sera d’accompagner la personne qui a besoin d’aide, cela implique de la seconder dans toutes les difficultés qu’elle rencontre : remplir des formulaires pour des démarches administratives, l’accompagner dans ses sorties et surtout être présente pour discuter et échanger.

L’auxiliaire de vie est donc présente pour aider les individus qui en ont besoin dans leur vie quotidienne, l’objectif étant de favoriser l’insertion sociale de publics qui risqueraient autrement de se voir exclus.
En fonction des besoins de l’individu accompagné, la présence de l’auxiliaire de vie peut être très ponctuelle : quelques heures par semaine, ou quasi permanente, avec des visites quotidiennes.

A l’école

L’auxiliaire de vie scolaire occupe une fonction quelque peu différente, si son objectif est également de favoriser l’insertion sociale, le public et la méthode sont, dans ce cas-ci, autres. L’auxiliaire de vie travaillera dans le cadre scolaire, pour les enfants présentant des handicaps ou troubles de santé invalidants. L’on retrouve ainsi systématiquement un auxiliaire de vie dans l’enseignement spécialisé et en fonction d’une évaluation au cas par cas, il est envisageable d’intégrer des auxiliaires de vie dans l’enseignement ordinaire pour certains élèves qui présentent des nécessités particulières.

Comment devenir auxiliaire de vie ?

La question de la formation auxiliaire de vie préoccupe souvent les jeunes ou moins jeunes qui se destinent à ce type de carrière ; en effet, les critères de formation demandés ne sont pas toujours clairs. Voici quelques informations à ce sujet.

Niveau baccalauréat

Il convient tout d’abord de savoir qu’il est vivement conseillé d’avoir obtenu le baccalauréat pour entamer la formation qui permet de devenir auxiliaire de vie. En effet, même si toutes les instances qui dispensent la formation ne le demandent pas nécessairement, la réussite de la formation est d’autant plus probable qu’on dispose d’un baccalauréat.

Les différentes formations possibles

Il existe de nombreuses structures qui dispensent des formations pour devenir auxiliaire de vie scolaire ou sociale. Ces différentes écoles, privées ou publiques possèdent chacune leur méthodologie et leur programme. Il est cependant conseillé d’opter pour un établissement dont la formation soit reconnue et certifiée par l’état. Dans le cas de l’auxiliaire de vie sociale, une option intéressante est de passer le « Diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale » (DEAVS), la formation est de qualité et reconnue.

Coût et durée de la formation auxiliaire de vie

auxiliaire de vie social

La question du coût et de la durée de la formation auxiliaire de vie préoccupe souvent les futurs auxiliaires de vie. Voici donc quelques informations pour les rassurer.

En ce qui concerne le coût de la formation celui-ci dépend du statut de l’étudiant. En effet, la formation s’adresse généralement à un public qui est déjà familiarisé avec le monde de l’emploi. Les personnes qui sont a la recherche d’un emploi peuvent ainsi bénéficier de la formation tout en conservant partiellement ou totalement leur droit au SMIC. Dans certains cas il est également possible de suivre la formation en horaire décalé et de maintenir son emploi pendant la durée de la formation.

En ce qui concerne la durée de la formation auxiliaire de vie, celle-ci est également très variable, et ce, à nouveau, en fonction du statut de l’étudiant. Les différents établissements proposent en effet généralement une formation de 1 an mais celle-ci peut être étalée sur une durée de jusqu’à 3ans, et ce dans le but de permettre aux étudiants de travailler tout en étudiant. Dans tous les cas, la formation impliquera un stage d’environ 4 mois. Notez que la formation se calcule en heures et non pas en mois, la formation cumule ainsi en moyenne 500 heures de théorie et 560 heures de pratique.

Quelle est la demande dans le secteur ?

La demande dans le secteur de travail est extrêmement élevée, en particulier en ce qui concerne l’aide aux personnes âgées. En effet, le vieillissement de la population est une réalité indéniable et la société n’a pas mis en place les structures nécessaires pour y faire face ; l’auxiliaire de vie devient de ce fait une aide indispensable.

Quel salaire est-on susceptible de gagner ?

Le salaire auxiliaire de vie dépend du lieu de travail de l’auxiliaire. En effet, les rémunérations ne sont pas les mêmes dans le secteur public que dans le secteur privé. Il existe en effet des barèmes fixes dans le secteur public, variant entre 1300 et 2000 euros, ce qui n’est pas le cas dans le privé.

Quels sont les avantages d’un ou d’une auxiliaire de vie ?

Les avantages du métier sont multiples, en effet en plus de percevoir un salaire relativement élevé et d’être pratiquement sûr de trouver un emploi ; le métier d’auxiliaire de vie est un travail extrêmement riche au niveau humain.

Quelles sont les qualités nécessaires pour devenir auxiliaire de vie ?

Pour être une bonne auxiliaire de vie il est nécessaire de posséder certaines qualités. Il faut être flexible, c’est-a-dire être capable de s’adapter aux différentes situations présentées par chacun des patients ; il faut être discret et respecter la vie privée de la personne accompagnée, il faut aussi posséder une bonne condition physique, nécessaire pour aider la personne accompagnée qui ne sait souvent pas se déplacer seule.