Les tâches à ne pas assumer en tant qu’auxiliaire de vie

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Le métier d’auxiliaire de vie est de plus en plus réglementé. Cependant, étant donné qu’il s’agit d’un nouveau type de job et que les personnes qui débutent dans le secteur sont très nombreuses, il arrive que tant les bénéficiaires que les travailleurs ne sachent pas avec précision où commencent et où débutent leurs fonctions. Ce flou peut être très dangereux et entrainer des abus de la part des employeurs qui demandent aux auxiliaires de réaliser des tâches qui ne leurs incombent pas du tout. Voici toutes les informations nécessaires pour pouvoir délimiter vos tâches et éviter ces désagréments tant dans le secteur de l’aide de vie sociale que scolaire.

Auxiliaire de vie sociale

Lorsqu’on travaille dans ce secteurs, les fonctions que l’on remplit généralement sont de différents types, les plus courantes étant :

  • l’aide au repas,
  • l’aide pour les soins d’hygiène de base et
  • l’accompagnement dans les loisirs.

Ces tâches peuvent sembler amples et les limites doivent être bien définies, en particulier à deux niveaux.

1. Les soins médicaux

Le travail d’aide à domicile implique généralement :

  • l’accompagnement pour les soins d’hygiène de base,
  • la toilette
  • l’aide au lever et au coucher

Il faut cependant être très attentif à ne pas accepter de remplir d’autres taches qui incombent au secteur infirmier ou médical.

En effet, certaines actions qui peuvent paraître anodines, ne doivent pas être acceptées, notamment :

  • prendre la tension
  • changer des pansements dans le cas de lésions

La responsabilité qu’implique ce type de soins est effectivement très importante et peut mettre le travailleur dans de gros problèmes. L’auxiliaire de vie sociale n’est en effet pas formé pour réaliser ces tâches et une erreur ou un problème pourrait s’avérer extrêmement grave. La responsabilité civile et pénale pouvant entrainer des peines lourdes dans le cas où le patient présente des effets secondaires voire décède suite aux soins prodigués. Si vous ne possédez pas un diplôme qui vous autorise spécifiquement à remplir ce type de tâches et si votre contrat ne le spécifie pas, ne vous laissez pas entrainer dans les problèmes.

Il vaudra beaucoup mieux, travailler en équipe avec de infirmiers et médecins lorsque cela s’avère nécessaire.

2. Des horaires sans interruption

Une autre situation dans laquelle on peut vite se laisser entrainer est celle de se retrouver avec des conditions de travail qui ne permettent absolument aucun repos. En effet, par nature, travailler dans l’aide à domicile implique des horaires quelques peu conventionnels et le travail de nuit où du moins durant la soirée est très fréquent.

Bon à savoir :

  • Légalement tout travailleur a droit a un minimum d’heures de récupération.
  • Selon le contrat spécifique qui sera signé la durée des horaires de travail pourra plus ou moins varier mais ne devra pas dépasser les 40 heures par semaine.
  • Si la personne bénéficiaire nécessite une présence constante, il faudra qu’elle engage plusieurs aides qui l’accompagnent en alternance.
  • Si vous acceptez des horaires plus longs, sachez que vous vous retrouverez dans l’illégalité.

auxiliaire de vie scolaire

Auxiliaire de vie scolaire (AVS)

Vous n’êtes pas professeur !

Dans le domaine de l’aide scolaire, il faudra également être attentif à ne pas dépasser les limites de ses compétences. Même si cela peut être tentant et que les bénéficiaires le demandent, l’aide scolaire ne remplacera en aucune manière le professeur.

En effet, les tâches de l’AVS incluent

  • l’accompagnement dans les taches scolaires,
  • la socialisation et
  • le bien être des jeunes souffrant d’un handicap.

Sauf si vous possédez un diplôme d’enseignant, il ne faudra jamais accepter de remplir les fonctions tout à fait particulières à ce métier et vous restreindre à celles que vous maitrisez.

Commentaires

  1. Bonjours j’aimerai me lancer pour être auxiliaire de vie indépendant ,pouvez me donner des conseils pour cette profession et comment se faire connaitre ,ensuite comment fait ton pour ce déclarer et avoir des contrats merci

Exprimez vous!

*