Salaire Auxiliaire de Vie

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Le salaire auxiliaire de vie est une des questions importantes à laquelle il est nécessaire de répondre au moment de choisir cette voie professionnelle. Il existe en effet de nombreuses confusions par rapport aux différents services qui peuvent être proposés et en l’occurrence les prestations qui peuvent être requises ; la pratique de l’auxiliaire de vie étant effectivement très diverse. Voici donc quelques éclaircissements en ce qui concerne le salaire auxiliaire de vie.

Différents secteurs, différents salaires

salaire auxiliaire de vie

Le métier d’auxiliaire de vie peut se décliner de différentes manières et surtout dans différents secteurs. Il est en effet possible de travailler soit dans le secteur public, soit dans le secteur privé. Or ce choix influence le salaire auxiliaire de vie. Le salaire auxiliaire de vie varie également en fonction du type d’orientation choisie, le travail à domicile étant ainsi souvent mieux rémunéré.

Dans le secteur public

Le secteur public est régi par des barèmes qui sont soumis à des réglementations claires. Ces barèmes changent légèrement chaque année mais restent plus ou moins stables. Citons donc à titre d’exemple les données officielles de 2007 qui sont toujours d’actualité.

Le salaire proposé en 2007 a une auxiliaire de vie débutante, travaillant dans un cadre autre que le domicile du patient (c’est-à-dire dans le secteur hospitalier ou scolaire), était de 1283 euros par mois. A la fin de sa carrière, la même auxiliaire de vie pouvait prétendre à un salaire de 1886 euros par mois.

En 2007, une auxiliaire de vie travaillant à domicile pouvait quant a elle prétendre à un salaire auxiliaire de vie débutante de 1533 euros par mois. A la fin de sa carrière, une auxiliaire de vie à domicile touchait par contre un salaire de 2061 euros par mois.

L’auxiliaire de vie sociale est ainsi souvent mieux payée que l’auxiliaire de vie scolaire ; en effet, cette dernière pratique significativement moins le travail à domicile.

Notons par ailleurs que ces montants n’incluent pas les primes comme le treizième mois qui sont très souvent offertes par les employeurs du secteur public.

De plus, dans le travail d’une auxiliaire de vie, les gardes de nuit sont extrêmement courantes, or celles-ci sont généralement beaucoup mieux payées. Notons enfin, que l’horaire des auxiliaires de vie est souvent compris entre le mi-temps et le temps complet.

Dans le secteur privé

Un système de barèmes fixes n’existe pas, et ce par définition, dans le secteur privé. On considère par ailleurs qu’un ou une auxiliaire de vie dans le secteur privé gagne plus que dans le secteur public, cependant les possibilités d’augmentation de salaire au cours de la carrière sont moindres.

Il est également nécessaire de mentionner que de nombreuses auxiliaires de vie réalisent leur travail sans déclarer leurs prestations, ce qui est bien entendu illégal. Le salaire touché dans ce cas dépend intégralement de l’accord informel passé entre l’auxiliaire de vie et la personne qui requiert l’accompagnement ou, dans la majorité des cas, sa famille.

Commentaires

  1. labaurie nadine a écrit:

    je suis auxiliaire de vie diplômée dans le prive depuis 3 ans . J’aime beaucoup mon métier mais ce métier est extrêmement mal payé. Impossible d’avoir un temps plein sur Bordeaux, beaucoup d’amplitude dans la journée pour peu d’heures payées au SMIC horaire, pas de chèques repas, pas de participation aux bénéfices, pas de mutuelle entreprise, pas de prime de fin d’année ni de repas, déplacements non payés carte de transport remboursée a 50 pour cent ……bref aucun avantage social. Nous les AVS nous méritons vraiment mieux aux vues de ce que nous apportons à la société avec beaucoup d’humanisme .

    • je suis tout a fait d accors je fais des nuit chez un tetraplegique de23h a 9h je fais repas lessive repassage arroser jardin pour lui toillete le soir le coucher a souvent 1h 30 du matin pour le tourner a 5h ce relever a 7h30 preparrer petit dejeuner puis sa toilette son lit ranger la cuisnie aprer le dej le tout pour 40e c est normal ca que personne ne fasse rien aucune lois pour reglementer cela on parle de beaucoup de chomage mais depuis 35 ans que je travaille si personne ne nous aide je vais etre mieux aux chomage on nous pousse a ca

    • bonjour,
      moi je suis sur Mulhouse. On a une amplitude de 12 heures avec bcp de pauses qui ne nous permettent pas de rentrer chez nous et qui de plus ne sont pas payées, pas de chèque repas non plus ,ni de prime, bref pas grand chose non plus. On doit payer les parcmètres et non remboursés non plus. Beau métier mais difficile physiquement et moralement mais très mal payé et non valorisé ni reconnu. C’est dommage !

    • lacherez a écrit:

      je suis tout à fait d’accord avec vous. Moi meme travaillant sur Paris c’est la meme chose. Quand j’ai commencé il y a 20 ans mon salaire etait plus élevé qu’aujourd’ui. Comment vivre avec un salaire net de 700 ou 800 euros net par mois

  2. Bonjour a tous. Je suis auxiliaire de vie indépendante a Versailles .j aimerait savoir kel est le salaire horaire dans la région de paris et kmen faire pour avoir le diplôme auxiliaire de vie via l expérience professionnelle
    Merci a vous !
    Stéphanie

Exprimez vous!

*