Qu’est-ce qu’un assistant de vie scolaire individuel ?

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Les assistants de vie scolaire peuvent choisir entre différents types de contrats. Le contrat d’assistant de vie scolaire individuel ou AVSi fait partie de ces options qui s’ouvrent aux assistants de vie scolaire. Parmi les métiers d’auxiliaire de vie social, l’AVSi est un secteur très encouragé, car ce métier permet à un maximum d’enfants physiquement invalides d’avoir une scolarisation adéquate à leur situation.

Pour devenir AVSi, il faut passer par le concours d’AVSco. La formation en auxiliaire de vie donnée aux apprentis assistants de vie scolaire inclura toutes les connaissances qu’un AVSco, un AVSi ou un AVSm doivent acquérir. Les attributions professionnelles de ces différents types d’assistants de vie scolaire diffèrent juste sur quelques points.

Que fait un AVSi ?

L’assistant de vie scolaire individuel est un auxiliaire de vie qui est chargé en premier lieu de la surveillance d’un enfant handicapé. Il accompagne l’enfant dans son établissement scolaire et l’assiste au mieux dans les activités, notamment physiques, que l’enfant ne peut pas accomplir. L’AVSi permet à l’enfant à assister d’acquérir petit à petit les gestes qu’il faut adopter dans l’accomplissement de ces activités en question.

AVS-I

L’AVSi est également en charge de l’hygiène de l’enfant. L’AVSi est généralement chargé d’une assistance hygiénique permanente si l’enfant est atteint d’une invalidité qui ne lui permet pas de se prendre totalement en charge. Toutefois, il doit apprendre petit à petit à l’enfant d’acquérir des gestes d’hygiène qui lui permettra d’avoir autant de maîtrise que possible sur la préservation de son hygiène.

L’AVSi doit apprendre à son protégé à se socialiser avec ses camarades de classe et avec ses enseignants que ce soit en cours ou dans la cour de récréation. Il est de son devoir d’aider l’enfant à communiquer et à se sentir à sa place pour qu’il puisse acquérir une certaine indépendance dans le milieu où il est placé. Donc, l’AVSi ne doit pas se mettre à la place de l’enfant, il doit l’aider à retrouver son indépendance.

Qui peut prendre un AVSi ?

En général, ce sont les enfants qui ont un grand handicap moteur qui se font accompagner par un AVSi. Comme ces enfants ont toujours besoin de l’assistance d’une personne adulte dans leurs activités quotidiennes, la présence d’un AVSi à leur côté en classe est fortement conseillée. De ce fait, les parents qui désirent offrir une scolarisation réussie à un enfant souffrant d’une invalidité physique peuvent faire appel à un AVSi.

Toutefois, pour pouvoir obtenir l’aide d’un AVSi, les parents doivent avoir une permission de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées et de la Maison Départementale des Personnes Handicapées. En effet, il faut évaluer les incapacités motrices de l’enfant pour pouvoir juger s’il est vraiment indispensable de lui faire faire accompagner par un AVSi, car, dans le cas contraire il faut toujours privilégier son indépendance.

En outre, l’équipe pédagogique de l’école fréquentée par l’enfant doit observer l’évolution de l’enfant lorsqu’il n’est pas accompagné pour pouvoir donner une évaluation de ses capacités à s’adapter sans assistance individuelle à la vie scolaire. Suite à l’observation de l’équipe pédagogique et des commissions chargées de l’évaluation physique de l’enfant, les parents auront une réponse concrète quant à la nécessité ou non d’un AVSi.

Comment se fait l’accompagnement de l’enfant ?

Durant la présence de l’AVSi dans sa vie scolaire, l’enfant est encouragé à prendre petit à petit une certaine indépendance. Donc, au tout début, l’AVSi observe, surveille et anticipe dans l’apprentissage matériel de l’enfant. Par la suite, il l’encadre et l’encourage à participer à la vie scolaire suivant les premiers apprentissages qu’il a dispensés à l’enfant. Ce travail se fait au rythme de l’année scolaire et des évaluations sur la capacité de l’enfant à travailler se feront régulièrement.

Si l’enfant fréquente un établissement spécialisé, ses évaluations pourraient aboutir à l’arrêt de l’assistanat d’un AVSi si l’enfant en question commence à atteindre le degré d’indépendance recherché. Dans ce cas-là, les AVS qui travaillent déjà au sein de l’établissement prendront le relais sur l’assistance de l’enfant. Si l’enfant fréquente une école habituelle, l’AVSi est souvent autorisé aussi longtemps que possible.

Il est possible de faire faire accompagner un enfant ayant un handicapé moteur par un AVSi dès la petite classe jusqu’à ses années lycée. Toutefois, les AVSi doivent montrer aux enfants physiquement invalides les meilleures techniques qui leur permettraient d’acquérir les gestes pouvant leur donner une certaine indépendance physique et doivent leur apprendre à regagner confiance en eux-mêmes.

Donc, l’accompagnement d’un AVSi est considéré suivant les termes d’un contrat à durée indéterminé, mais il est du devoir de l’AVSi de faire en sorte à ce que son assistance ne soit pas toujours indispensable.

Quelles sont les qualités à avoir pour devenir AVSi ?

Tout d’abord, le diplôme requis pour devenir AVS est le bac ; il est nécessaire d’être bachelier pour pouvoir accomplir ce travail qui entre entièrement dans la facilitation de la scolarisation d’un individu donné. Un bachelier est considéré telle une personne suffisamment compétente dans la compréhension de toutes les démarches scolaires des étudiants de tout âge. Alors, la première qualité à avoir pour devenir AVSi est le diplôme du baccalauréat.

En outre, il faut avoir une grande capacité de communication pour pouvoir comprendre l’enfant, les personnels pédagogiques, les parents et les camarades de classe de l’enfant. Il faut aussi avoir la capacité de transmettre le savoir pour apprendre à l’enfant à devenir indépendant ; donc, il ne faut pas être envahissant, pour que l’enfant puisse s’épanouir. À part cela, il est nécessaire d’avoir une grande endurance physique et psychologique pour accompagner l’enfant.

Brièvement, le métier d’AVSi est ouvert à tous ceux qui ont le bac et qui ont passé un concours pour devenir assistants de vie scolaire. Les personnes désirant faire appel à un AVSi doivent cependant passer par des commissions compétentes. Pour l’AVSi, le métier consistera en grande partie à accompagner et à apprendre l’enfant à devenir un individu capable de se prendre en main malgré son invalidité physique.

Exprimez vous!

*