Les métiers qui permettent d’aider les autres

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Ayant pour vocation d’aider les autres, l’infirmer, l’aide-soignant et l’auxiliaire de vie font face à de nombreuses difficultés tous les jours dans l’exercice de leur métier. Nécessitant beaucoup de motivation et d’amour pour leur prochain, ces trois métiers sont particulièrement passionnants et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus de jeunes rêvent d’y faire carrière. En France, une multitude d’écoles proposent des formations professionnalisantes où ces derniers peuvent s’inscrire.

L’infirmier

Dans l’Hexagone, plus de 520 000 infirmiers et infirmières sont aujourd’hui en service. Leurs principales fonctions est de maintenir ou de restaurer la santé de leurs patients selon la situation. Ils tiennent alors une grande responsabilité dans la surveillance de l’état de santé des malades ainsi que le bon déroulement des soins. L’infirmier doit également faire tout son possible pour recouvrir l’autonomie et soulager la souffrance du malade. Ce métier requiert une aptitude à travailler la nuit et une grande disponibilité le week-end et même les jours fériés. Aussi, la grande résistance psychologique et physique est une qualité que tout infirmier doit avoir.

Il est bon de savoir qu’une diversité de secteurs d’activités et de nombreuses spécialisations existe. Et pour devenir infirmier, il faut suivre une formation de trois ans en vue de l’obtention d’un diplôme d’État d’infirmier, une licence qui est valide sur tout le continent européen.

L’aide soignant

infirmiere

Professionnel du paramédical, l’aide-soignant assiste les malades soit à l’hôpital sous l’autorité des infirmiers, soit au domicile du patient en tant qu’aide à domicile. Sa tâche est essentielle bien qu’elle n’est pas encore très connue du grand public. Un aide soignant aide par exemple le patient à prendre son bain et à faire attention à son état de santé. Et si ce dernier ne peut plus se déplacer, il est là pour lui apporter à manger, l’assister dans les tâches de tous les jours. D’ailleurs, servant de soutien moral, il est plus proche du malade que les médecins et les infirmiers.

Contrairement au métier d’infirmier, celui de l’aide soignant n’est pas dans le cadre d’une réglementation européenne. Mais il doit également se plier à des directives du système général dans l’exercice de sa profession. Les qualités indispensables de tout aide-soignant sont notamment la grande disponibilité, le sens de l’écoute et la communication.

L’auxiliaire de vie

L’auxiliaire de vie, connu également sous le nom d’aide à domicile, de garde malade ou encore de dame de compagnie est chargé de prendre soin quotidiennement d’une personne dépendante, fragile ou âgée en fonction de la situation. En effet, compte tenu de leurs états de santé, ces personnes ne peuvent pas assumer leur tâche quotidienne sans l’aide d’un tiers. L’auxiliaire de vie, un spécialiste en la matière, intervient alors en les assistant physiquement et moralement tout en respectant leur intimité.

En France, la grande majorité des auxiliaires de vie travaillent dans le secteur privé. À exercer à temps complet ou à mi-temps, c’est un métier qui nécessite un DEAVS ou Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale délivré par le préfet de la région. Et pour l’obtenir, suivre une formation de 36 mois est nécessaire.

Voilà le tour d’horizon des métiers qui permettent d’aider les autres.

Exprimez vous!

*