Le métier d’auxiliaire de santé animale est-il fait pour vous?

Voulez vous devenir accompagnant éducatif et social ?

Formez vous rapidement et toute l'année à ce métier (anciennement auxiliaire de vie)

auxiliaire de vie scolaire

Vous adorez les animaux et aimeriez vraiment en faire votre profession. La fonction compte environ 8000 emplois en France. Voici quelques questions à vous poser pour savoir si ce métier est fait pour vous et si vous devez vous orientez ver une formation spécifique.

Qu’est-ce qu’un auxiliaire de santé animale ?

L’auxiliaire de santé animale est à la fois secrétaire et aide-soignant du vétérinaire. Il s’occupe des formalités administratives du cabinet ou de la clinique dans laquelle il travaille (courrier, appels téléphoniques, commandes de fournitures, inventaires …). L’auxiliaire de santé animale est aussi l’aide-soignant des bêtes. Il doit leur apporter tous les soins pré et post opératoires (nettoyage et désinfection des cages où les bêtes sont gardées en soin, rasage des poils, coupe de griffes, prélèvement de sang et d’urine, pansements, réalisation de points de suture…)

La profession d’auxiliaire de santé animale ne s’exerce pas qu’en centre vétérinaire. Elle peut aussi être exercée à la campagne auprès des animaux d’élevage ou des chevaux.

Les qualités requises

Aimer les animaux (toutes les espèces) est une qualité indispensable pour être auxiliaire de santé animale. L’animal qui se retrouve en clinique pour y recevoir des soins que ce soit la simple visite annuelle pour la vaccination ou pour des soins lourds comme une opération chirurgicale, est souvent stressé.

Ne pas souffrir d’allergies

Si vous voulez exercer ce métier, assurez- vous de ne pas souffrir d’une allergie avant de commencer une formation. Si vous souffrez d’une allergie aux poils de chat, rien ne sert de vous orienter vers cette voie !

Faire preuve de patience et avoir une bonne endurance physique

L’auxiliaire animal doit savoir faire preuve de patience et de douceur pour rassurer l’animal. Il doit avoir une assez grande force physique pour pouvoir maintenir la bête au besoin et parfois éviter morsures et griffures !

Ne pas trop s’attacher !

Il doit être capable de ne pas être trop sensible car les animaux peuvent décéder sur la table d’opération ou être euthanasiés quand leur état ne peut plus laisser espérer de guérison. De même il arrive que les cliniques vétérinaires retrouvent des animaux abandonnés devant leur porte. Alors âme sensibles s’abstenir si vous ne voulez pas fondre en larmes ! Il faut une bonne force mentale pour exercer ce métier.

Une formation courte

Un certificat est indispensable pour exercer cette profession afin de maîtriser tout le vocabulaire lié à la morphologie animale et pour différencier les différentes espèces. Ce certificat s’obtient suite à une formation dans une école privée ou une option dans un lycée agricole. Avec 8000 postes en France pour un peu plus de 12000 vétérinaires, il faudra faire preuve de motivation pour trouver un poste dans ce secteur où les candidats sont nombreux.

Un salaire peu élevé

Il faut savoir si vous souhaitez exercer ce métier que le salaire ne dépassera pas plus que le smic et que vous travaillerez peut-être même à temps partiel car les cabinets ou cliniques n’ont pas toujours de grandes ressources financières.

Commentaires

  1. Carrière a écrit:

    Je suis intéressée par ce métier, j’aimerais avoir plus de renseignement sur la formation, combien compte t-elle, combien de temps dure t-elle. Peut on avoir des aides pour financer la formation. Il y en a t-il à Nice.
    Merci de me répondre.
    Mme Carrière

Exprimez vous!

*